Biographie hospitalière

Approches complémentaires
Accueil » Projets » Biographie hospitalière

La biographie hospitalière consiste à proposer à des personnes gravement malades, pour lesquelles il n’y a pas d’espoir de guérison, de faire le récit de leur histoire et de recevoir gracieusement le livre de leur vie relié dans les règles de l’art.
Cette démarche agit en transversalité et bénéficie aussi bien aux personnes malades qu’à leurs proches et aux soignants.

Le biographe hospitalier, “un passeur de mots, passeur d’histoires®”

Sur proposition des soignants, le biographe hospitalier rencontre le patient et lui propose de se raconter, dans le respect de ses possibilités physiques et de sa volonté. Il écrit comme son interlocuteur lui parle, traduisant fidèlement son histoire.

biographie-hospitaliere

Magali Verdet, biographe hospitalier

À l’issue de ce travail, le biographe hospitalier remet un manuscrit à la personne pour relecture. Un graphiste met en page le récit qui est ensuite relié par un relieur d’art. L’exemplaire unique qui est remis au patient, ou à un membre de sa famille si le patient est décédé, comporte en fin d’ouvrage une vingtaine de pages blanches. Il est signé de son seul auteur : la personne gravement malade qui s’est racontée.
La rencontre est mentionnée dans le livre en préambule pour situer le cadre dans lequel cette démarche s’est déroulée, mais le biographe hospitalier ne signe pas l’ouvrage : il est « passeur de mots, passeur d’histoires® ».

« Inviter le narrateur à faire le récit de sa vie, c’est l’inviter à donner de la cohérence, de l’unité et du sens à sa vie. » Paul Ricœur.

Un projet de vie pour le patient, ses proches, les soignants

Pour le patient gravement malade, outre le témoignage précieux de son existence à ce moment-là de la vie, commencer le récit de sa vie lui offre la possibilité d’avoir encore un projet, de s’inscrire dans le vivant et de ne pas se considérer au regard de sa maladie uniquement. Cela lui confère espérance et dignité.
Pour la famille, un livre reçu après le décès de leur proche représente une transmission importante et aide à vivre son deuil.
Pour l’équipe soignante, c’est la possibilité d’offrir un accompagnement différent au patient, et de l’aider à valoriser ses ressources restantes. C’est aussi l’occasion de poser un autre regard sur le patient.

La biographie hospitalière, une démarche sur le long terme

Cette démarche s’adresse à toute personne gravement malade, quel que soit son âge, prise en charge en soins palliatifs au sein d’une structure hospitalière ou médico-sociale. Le patient tire un grand bénéficie à commencer tôt sa démarche biographique qui s’inscrit dans la continuité des soins.
Le biographe hospitalier représente un fil rouge en soins palliatifs : il intervient dans différents services et assure la continuité du soin biographique. Quand une personne malade change de service ou rentre dans son lieu de vie (domicile, Ehpad), elle peut continuer sa biographie hospitalière.

Biographe hospitalier : un nouveau métier

La biographie hospitalière s’inscrit dans une médecine humaniste, et de nombreux établissements tirent une grande fierté de compter, parmi leurs équipes, un Passeur de mots, passeur d’histoires® qui assure accompagnement et transmission.

Les biographes hospitaliers sont des professionnels formés auprès de Valéria Milewski au sein de l’association Passeur de mots, passeur d’histoires®, membres d’une équipe pluridisciplinaire. Ce métier exige écoute, réflexion et travail d’équipe.

Vous souhaitez devenir biographe hospitalier ou vous connaissez une personne qui est intéressée ? Vous pouvez vous former auprès de Valéria Milewski.

Il vous sera demandé au préalable :

  • d’être biographe ou d’avoir rédigé a minima 2 biographies (non pas des autobiographies)
  • d’être (ou avoir été) soignant ou accompagnant bénévole auprès de personnes en situation palliative
  • de rédiger un projet.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à aller lire “la charte éthique du Passeur” ainsi que l’explication de la démarche en 3 étapes : pourquoi se former, comment se former à la biographie hospitalière, en quoi consiste la formation à la biographie hospitalière.

Le rôle du Fonds pour les soins palliatifs

Le Fonds pour les soins palliatifs a développé un partenariat national avec l’association Passeurs de mots, passeurs d’histoires® afin de favoriser le développement de la biographie hospitalière en France.

Il s’engage à conseiller et à aider les biographes hospitaliers et les équipes soignantes à organiser leur projet et à le mettre en place. Une fois une partie des financements trouvés, il accompagne les équipes durant trois ans, menant une évaluation qualitative du projet au sein de l’établissement par regards croisés.

Développement national

10 Etablissements accompagnés

Fécamp
CHI des Hautes Falaises (GHT l’Estuaire de la Seine)

Service de rattachement
Lits dédiés en soins palliatifs
Unité de soins de longue durée
Oncologie
Ehpad

Fréquence d’intervention 
1 journée par semaine

Gap
Chicas

Service de rattachement
Unité de soins palliatifs

Fréquence d’intervention
1 jour et demi par semaine

Le Havre
Groupe Hospitalier (GHT de l’Estuaire de la Seine)

Services de rattachement
Equipe mobile de soins palliatifs
Unité de soins palliatifs

Fréquence d’intervention 
1 journée par semaine

Le Mans
CH

Service de rattachement 
Pneumologie

Fréquence d’intervention 
2 journées par semaine

Lillebonne
CHI Caux-Vallée de Seine (GHT de l’Estuaire de la Seine)

Service de rattachement 
Service de médecine avec prises en charge palliatives
Continuité à domicile, en SSR ou en Ehpad

Fréquence d’intervention 
1 journée par semaine

Lisieux
CH Robert Bisson

Service de rattachement 
EMSP
Lits identifiés en soins palliatifs
Ehpad
USLD
Accueil de jour pour personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.

Fréquence d’intervention
1 journée par semaine

Narbonne
 Polyclinique Le Languedoc

Service de rattachement
pôle soins palliatifs – accueil de jour en soins de support

Fréquence d’intervention
1 journée par semaine

Pont-Audemer
CH de la Risle (GHT de l’Estuaire de la Seine)

Service de rattachement
Unité de soins palliatifs

Fréquence d’intervention
1 journée par semaine

Pontoise
CH René Dubos

Service de rattachement
unité de soins palliatifs

Fréquence d’intervention
1 journée par semaine

Saint-Romain de Colbosc
Centre hospitalier GHT de l’Estuaire de la Seine

Service de rattachement
Soins de suite et de réadaptation
Unité de soins de longue durée
Ehpad

Fréquence d’intervention
1 journée toutes les 2 semaines

Porteurs de projet

Partenaires

Localisation

Groupe hospitalier du Havre

Hôpital de Fécamp

Hôpital de Lillebonne

Hôpital Local de Saint-Romain de Colbosc

Centre Hospitalier de la Risle

Lisieux

Toulouse

Le Mans

Gap

Narbonne

Action du Fonds

  • Aide au développement des projets
  • Déclinaison au niveau national
  • Communication
  • Conseils
  • Évaluation qualitative
  • Communication