L’information sur les soins palliatifs auprès du grand public : un enjeu sociétal

Dans le cadre d’une maladie grave ou évolutive, il est fréquent d’évoquer à un moment donné les soins palliatifs. Ces derniers restent pourtant souvent méconnus et ces deux mots font souvent peur. En réalité, les soins palliatifs visent à préserver la qualité de vie de la personne malade et à apaiser les douleurs physiques, psychologiques et spirituels.

A qui s’adressent ils ?

Les soins palliatifs sont prodigués à toute personne malade, adulte ou enfant, dont le pronostic vital est engagé à court, moyen ou long terme. Contrairement à l’idée reçue, ces soins ne sont pas réservés exclusivement aux personnes en fin de vie. En effet, ils peuvent être proposés en amont dans la prise en charge de la maladie afin d’anticiper les difficultés à venir ; parfois même dans une démarche curative de la maladie.

Dans le cadre de ces soins, la famille et les proches peuvent également bénéficier d’un accompagnement. Les professionnels de santé sont à leur écoute et tentent de soulager leurs angoisses et de répondre à leurs questions. Ces derniers bénéficient d’une formation spécifique pour faire face à ce genre de situation.

 

Où sont-ils pratiqués ?

Les soins palliatifs peuvent être pratiqués à l’hôpital, au domicile des patients ou dans des structures du médico-social. En effet, le maintien à domicile (ou dans tout autre lieu de vie, maison de retraite, maison d’accueil spécialisée par exemple) nécessite une organisation solide en coordination d’une équipe médicale de proximité.

A l’hôpital, des équipes spécialisées avec des professionnels formés aux soins palliatifs sont en charge de ce type de soins. Elles gèrent principalement les cas les plus difficiles. Médecins, infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes, assistantes sociales, psychologues, auxiliaires de vie, accompagnants bénévoles, thérapeutes … composent ces équipes aux compétences médicales pluridisciplinaires.