Accueil » L’accompagnement en soins palliatifs pour une meilleure qualité de vie

L’accompagnement en soins palliatifs pour une meilleure qualité de vie

L’accompagnement en soins palliatifs doit prendre en compte toute les dimensions de la personne malade : physique, mais aussi sociale, psychique et spirituelle. Et ce afin de l’accompagner et d’améliorer sa qualité de vie.

La qualité de vie d’une personne gravement malade est au cœur d’une prise en charge en soins palliatifs. L’attention portée à la personne malade fait partie des préoccupations quotidiennes en médecine palliative. Cette médecine de vie nécessite un véritable accompagnement et est centrée sur les besoins de la personne et sur son projet de vie.

Devant la fragilité d’une personne malade et surtout face à l’inquiétude des mois à venir, il est important de la soutenir avec beaucoup de chaleur, de compréhension et de lui offrir la meilleure qualité de vie possible ainsi qu’à ses proches.

L’accompagnement en soins palliatif, au cœur de l’action du Fonds pour les soins palliatifs

Dans cette perspective, le Fonds pour les soins palliatifs s’attache à initier, soutenir, accompagner et déployer des approches complémentaires visant à améliorer la qualité de vie des personnes en soins palliatifs et de leurs proches aidants.

Ces approches sont diverses et peuvent intervenir à différentes étapes de la prise en charge des soins palliatifs :
des soins de confort (séances de toucher-massage, de sophrologie, de socio-esthétique, d’hypnose médicale).

la biographie hospitalière permettant aux personnes gravement malades de faire le récit de leur histoire et de recevoir gracieusement le livre de leur vie.

Des aires de jeux inclusives permettant aux enfants malades pris en charge en soins palliatifs pédiatriques de vivre au sein de l’hôpital, un temps partagé de joie avec leurs amis ou leurs familles…

Ces nombreux projets sont développés pour améliorer la qualité de vie des personnes gravement malades et de leurs proches. Ils leur permettent ainsi d’appréhender cette étape de vie plus sereinement.

Comment mesurer l’impact l’accompagnement en soins palliatifs ?

Le Fonds pour les soins palliatifs soutient également des travaux de recherche comme la validation d’échelles pour mesurer le degré de satisfaction des personnes malades (échelle FAMCARE-Patient) ou pour évaluer leur degré d’autonomie (l’échelle API : Autonomy Preference Index). Le développement de ces outils dans une démarche qualité permet d’améliorer constamment la prise en charge en soins palliatifs.

[Découvrir le projet : Validation de 2 échelles]

Offrir une meilleure qualité de vie au patient en soins palliatifs et à ses proches

Parfois le maintien en milieu hospitalier peut s’avérer impossible. Et la personne malade ainsi que ses proches ont peur de perdre la sécurité hospitalière et de se retrouver désemparés face à un retour à la maison qui demande de l’organisation et des relais.

 [À découvrir : Soins palliatifs à domicile : développement des approches complémentaires].

L’accompagnement en soins palliatifs, une tâche à partager

En effet, la famille ou les proches du patient atteint d’une maladie grave et évolutive, ne peuvent pas tout assumer et tout porter et risquent de rapidement tomber dans l’épuisement.

Accompagner une personne en soins palliatifs, c’est :

Entourer la personne malade avec toute la tendresse dont elle a besoin ; prendre du temps avec elle et pour elle ; lui faire quelques soins indispensables tout en s’occupant au quotidien des tâches ménagères ; penser à donner les médicaments à des heures fixes …

Aussi, pour assurer et garantir les meilleures conditions de vie de la personne malade, pour respecter sa dignité et son autonomie, la présence de professionnels formés aux soins palliatifs est plus que nécessaire.

Une meilleur qualité de vie pour mieux affronter les épreuves

Face à l’ampleur des épreuves de la maladie que la famille doit souvent affronter seule, tout soignant formé aux soins palliatifs doit pouvoir apporter soins, soutien et réconfort.
En effet, certaines situations peuvent rapidement devenir insupportables et les aidants familiaux ou les proches se retrouvent alors rapidement épuisés et désemparés.

C’est pourquoi la prise en charge en soins palliatifs et l’accompagnement de la personne malade et des proches doivent apporter une qualité de vie apaisée tout au long de l’évolution de la maladie grave.