Approches complémentaires à domicile pour les patients et leur aidant : l’Occitanie Ouest s’engage dans un projet ambitieux

Depuis janvier 2019, le FPSP accompagne la fédération Réso Occitanie dans le développement d’un projet ambitieux porté par 7 réseaux de santé territoriaux d’Occitanie Ouest : améliorer la qualité de vie des personnes gravement malades à domicile et de leur proche aidant grâce à des soins de support ou approches complémentaires à leur prise en charge médicale.

Un projet collaboratif

De 2014 à 2016, accompagné par le FPSP, le réseau Arpège 32 dans le Gers a acquis une véritable expertise dans le développement des approches complémentaires à domicile qui permettent d’assurer, sur le lieu de vie, la continuité de ce type d’interventions entre l’hôpital et la ville, et aussi de proposer à des personnes gravement malades ayant fait le choix de rester à domicile de bénéficier de ces approches dans le cadre d’une prise en charge globale.

Les réseaux de l’Aveyron, du Gers, de Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne ont accepté de travailler ensemble pour entreprendre une démarche partenariale avec le FPSP : associer leurs champs d’expertises respectifs (contacts stratégiques, expérience du terrain) pour co-construire le projet et des outils d’analyse et d’évaluation, en lien avec ce qui a été impulsé dans le Gers.
Ce projet a été rendu possible grâce au partenariat du FPSP avec le groupe B2V et KLESIA, que nous remercions chaleureusement de leur confiance.

Un projet d’équipe

La première évaluation qualitative de ce projet illustre la volonté commune des différents réseaux et de la fédération Réso Occitanie d’harmoniser leurs pratiques, de développer une solidarité entre les territoires au bénéfice de leurs patients et de leur proche aidant, de nourrir la réflexion dans un domaine encore très innovant en France.
Cela nécessite d’intégrer les intervenants des approches complémentaires comme de réels acteurs de l’accompagnement, collaborant avec les équipes de soins médicamenteux, apportant une écoute complémentaire à celle de l’équipe soignante, autorisant les personnes malades et leur proche aidant à sortir du contexte de la maladie et du traitement.

L’intégration des approches complémentaires dans le projet personnalisé de soin

Les bénéfices attendus de chaque approche complémentaire recensée ont été identifiés en amont aussi bien pour les personnes malades que pour leur proche aidant. Cela a permis d’établir des critères d’indication des différentes approches complémentaires proposées en fonction des publics visés. Les professionnels disposent aujourd’hui d’un outil les aidant à apporter une réponse appropriée aux symptômes d’inconfort des patients, à proposer l’approche complémentaire la plus à même de prodiguer un réel bénéfice à la personne gravement malade au regard de sa situation, sans oublier les proches aidants. Cet outil facilite également l’évaluation régulière du besoin de l’approche complémentaire dispensée, au même titre que les autres soins.

Différentes approches complémentaires pour répondre à différents symptômes inconfortables

Activité physique adaptée, hypnose, musicothérapie, nursing touch, réflexologie, relaxation, sexothérapie, sophrologie, socio-esthétique, toucher-détente…
Autant d’approches complémentaires efficaces pour lutter contre l’anxiété, le stress, la douleur, les troubles du sommeil, les symptômes inconfortables, la souffrance morale, l’altération
de l’image corporelle, les troubles de l’estime de soi, etc.
Ces approches proposées répondent à la nécessaire complémentarité des prises en charge médicamenteuses et non médicamenteuses pour faciliter le projet de vie du patient, son maintien à domicile, tout en assurant le lien entre les différents intervenants sanitaires, sociaux et médico-sociaux.
Enfin, elles répondent également à l’indispensable prise en compte de la situation des proches aidants pour les aider à surmonter leurs peurs, leur anxiété, leur épuisement, entre autres.