Approches à domicile : nos questions à Sabine Jeanny, chargée de projets et de missions à la fédération Réso Occitanie

Depuis janvier 2019, le Fonds pour les soins palliatifs soutient et accompagne la fédération Réso Occitanie dans le développement des approches complémentaires à domicile pour les personnes gravement malades et leurs aidants.

Quel est le rôle de la fédération Réso Occitanie ?

Sabine Jeanny, chargée de projets et de missions à la fédération Réso Occitanie

Réso Occitanie regroupe et fédère près de 40 réseaux de santé et dispositifs d’appui en région Occitanie. Elle est issue de la fusion de la fédération Résomip (ex-région Midi-Pyrénées) et du collectif Résod’OC (ex-région Languedoc-Roussillon).
La volonté de Réso Occitanie est de rendre plus lisibles les actions de ses adhérents sur le territoire, faciliter et optimiser leur fonctionnement afin de valoriser l’appui à la coordination des professionnels de santé et l’accompagnement des patients.

Ses missions se déclinent autour de trois principaux axes :

  • la représentation auprès des instances politiques et partenariales
  • l’animation du réseau
  • le conseil et l’appui technique auprès des réseaux.

Quelle est la mission d’un réseau ?

Les réseaux de santé sont des regroupements pluridisciplinaires de professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux.
Ils ont pour mission de coordonner les acteurs de santé autour d’un patient dont la situation est dite « complexe » (qui demande un accompagnement sur-mesure, une réponse plurielle) afin de fluidifier son parcours de santé. Ils interviennent dans la prise en charge, sur le plan de l’éducation à la santé, de la prévention, du diagnostic et des soins.
Les réseaux territoriaux sont historiquement spécialisés dans l’accompagnement des personnes souffrant de maladies chroniques ou en soins palliatifs.

« Fort de son expérience de gestion de projets sur les territoires en France, le FPSP accompagne les réseaux dans la constitution de la démarche : budgétisation des approches non médicamenteuses, harmonisation des pratiques, évaluation et ajustements. »

Pourquoi avoir mis en place un partenariat avec le Fonds pour les soins palliatifs ?

Les réseaux de santé d’ex-Midi-Pyrénées proposent depuis quelques années à leurs patients des séances d’approches non médicamenteuses à domicile (sophrologie, activité physique adaptée, socio-esthétique, etc.), en complément de la prise en charge médicamenteuse.
Souhaitant harmoniser leurs approches quant à ces soins d’un point de vue organisationnel (critères de prescription, nombre de séances, évaluation, etc.) et financier, les réseaux ont sollicité un accompagnement par le FPSP. Le Fonds pour les soins palliatifs nous accompagne dans cette démarche d’harmonisation et de mutualisation.

Que vous apporte le Fonds pour les soins palliatifs ?

Le Fonds pour les soins palliatifs connaît les problématiques rencontrées par les patients et apporte son expertise sur les approches complémentaires.
Fort de son expérience de gestion de projets sur les territoires en France, il accompagne les réseaux dans la constitution de la démarche : budgétisation des approches non médicamenteuses, harmonisation des pratiques, évaluation, conseils et ajustements.
Cet accompagnement permet aux réseaux de développer encore ce projet : ouverture des approches aux aidants et organisation d’une rencontre régionale en 2021 entre les professionnels de ces approches, dans l’idée de partager les expériences et de co-construire des outils communs.
A terme, l’objectif est de faire reconnaître ces approches comme des interventions intégrées au projet de soin, selon des critères définis.