Témoignage du Docteur Laure Copel : Ensemble, luttons contre l’exclusion liée à la maladie et à la précarité sociale

 

Docteur Laure Copel, Chef de service de l’unité de soins palliatifs, hôpital des Diaconesses, Paris

Chers amis,

En 2020, 130 000 personnes à Paris n’ont pas de domicile, et parmi elles, 4 000 dorment chaque nuit dans la rue.

Certaines de ces personnes gravement malades vivent une situation de précarité sociale entraînant des difficultés majeures dans leur parcours de soins, notamment par rapport au maintien à domicile.
Dans la majorité des cas, ces personnes vivent dans des logements inadaptés et insalubres, ce qui ne rend pas possible une prise en charge en soins palliatifs à domicile.

Celles-ci se retrouvent donc dans une situation de double exclusion : exclusion liée à la maladie et exclusion liée à leur précarité sociale.

C’est pourquoi, nous avons décidé de créer des lieux de vie adaptés et chaleureux.

A l’approche de Noël, je serais tout particulièrement heureuse que vous puissiez vous associer à ce beau projet qui me tient tant à cœur.
Si vous le voulez, aidez-nous à financer l’ameublement de deux appartements thérapeutiques.

Participez à la campagne de levée de fonds lancée par le Fonds pour les soins palliatifs sur la plateforme des petites pierres et faites un don ! 

Merci de votre soutien,

Dr Laure Copel,
Chef de service de l’unité de soins palliatifs à l’hôpital des Diaconesses à Paris
Présidente du Fonds pour les soins palliatifs