Témoignage de cinq administrateurs

Le Fonds pour les soins palliatifs est fier de pouvoir s’appuyer sur un conseil d’administration engagé et très impliqué depuis neuf ans. Sept administrateurs se réunissent quatre à cinq fois par an. Le Docteur Laure Copel est présidente, le Docteur Sylvain Pourchet quant à lui est vice-président. Les cinq autres administrateurs sont chefs d’entreprises et cadres dirigeants.

Pourquoi avez-vous choisi de soutenir le Fonds pour les soins palliatifs en tant qu’administrateur ?

« Je crois que les soins palliatifs, c’est l’idée d’une démarche humaine, bienveillante et globale de prise en charge de la personne malade. Une culture de soin et une vision de la médecine que j’ai découverte au contact de soignants, agissant de personne à personne. Le Fonds pour les soins palliatifs est une structure unique en son genre qui incube de façon méthodique des projets pour le quotidien des malades, tout en soutenant ceux qui ouvrent de nouvelles voies dans ce domaine. C’est une responsabilité et un privilège d’être administrateur au service d’une telle cause, dans un projet porté par une équipe passionnée, experte et professionnelle qui mérite notre soutien actif. »

Guillaume Anselin, consultant en stratégie marketing

 

« Lorsque le Fonds pour Les soins palliatifs m’a sollicité pour devenir administrateur et trésorier, j’ai été heureux d’apporter à cette équipe du temps, des compétences financières et en gestion de projets. Comme dans de nombreuses familles, nous avons eu des parents proches -y compris des enfants- durement touchés par des maladies graves. Travailler bénévolement à réduire ces épreuves pour les patients comme pour les parents m’a semblé avoir du sens. »

Denis Cailliau, ancien directeur financier, administrateur et trésorier

 

« Mon engagement au sein du conseil d’administration du Fonds pour les soins palliatifs est motivé par au moins deux raisons. La première, la découverte personnelle de ce que signifiait cet accompagnement apportant une qualité de vie et une forme d’apaisement difficiles à mesurer quand on ne les a pas vécus de près. La deuxième au travers de ma vie professionnelle récente, consacrée à la compréhension des évolutions de notre société, qui m’a fait réaliser l’urgence de la connaissance et du développement des soins palliatifs en France. » 

Marie-José Forissier, Sociologue, ancien président-directeur général, Sociovision

 

« Lorsque Laetitia m’a demandé si je pouvais mettre mon expérience de chef d’entreprise au service du FPSP en tant qu’administrateur, je n’ai pas hésité une seconde. Depuis longtemps j’étais ému par le désarroi des malades en fin de vie et leur inconfort. J’étais également très admiratif du dévouement et de la compétence des soignants et des équipes de soins palliatifs. Alors pourquoi pas moi ? Que représentent quelques heures de mon temps pour défendre une cause qui me tient à cœur et encore trop balbutiante en France ? Le dynamisme et l’approche très pragmatique du FPSP et de ses équipes n’ont fait que renforcer ma motivation et mon engagement ! »  

Ghislain Lescuyer , Président-directeur général, Saft

 

« À un an d’intervalle, mes parents ont bénéficié des services de soins palliatifs dans la région de Lille à la fin de leur vie. Ce fut pour moi une expérience humaine marquante et la découverte d’un univers que je ne connaissais pas mais tellement utile. Ces équipes exceptionnelles soulagent les familles et leurs proches dans cette période difficile de leur vie. Il faut les soutenir. Il faut que ces services se développent et c’est pour cette raison que j’ai rejoint le FPSP en tant qu’administrateur. »

Luc Mory, Président-directeur général, Naf Naf