Témoignage de Marianne, donatrice

 

J’ai perdu Olivier, mon mari, d’un cancer foudroyant (un an s’est écoulé entre l’annonce de la maladie et le décès) il y a trois ans et demi maintenant. Pendant les semaines qui ont précédé sa mort, il a été hospitalisé à domicile en soins palliatifs à Paris, puis dans le Puy-de-Dôme.

Et je suis extrêmement reconnaissante au personnel des soins palliatifs qui lui a permis de partir dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire chez lui, sans trop de souffrances et entouré de sa famille. Mon mari me manque énormément.

Ce don est l’expression de ma fidélité à son souvenir et celle de ma gratitude pour l’accompagnement dont il a pu bénéficier et dont tous devraient pouvoir bénéficier en fin de vie.

Marianne