Témoignage du Docteur Laure Copel,

Présidente du Fonds pour les soins palliatifs

Pourquoi avez-vous accepté la présidence du FPSP ?

 

Oncologue de formation, j’ai fait mon internat et mon clinicat à Paris au début des années 90. J’ai vite compris que les traitements pour guérir les patients étaient très standardisés mais que pour les patients incurables, il y avait d’une part une grande richesse de créativité pour s’adapter à leurs souhaits principaux, et d’autre part une grande misère, par méconnaissance des techniques antalgiques et avec des institutions à l‘époque réfractaires aux soins palliatifs.

J’ai donc souhaité me former à cette nouvelle discipline en allant passer un an à New York pour y apprendre les traitements de la douleur mais aussi l’approche psychologique des patients atteints de cancer.

A mon retour, j’ai eu la chance de pouvoir créer l’équipe de soins palliatifs de l’Institut Curie, l’hôpital de jour de soins palliatifs ainsi que le département interdisciplinaire de soins de support avant de succéder au Docteur Gilbert Desfosses pour prendre la responsabilité de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital des Diaconesses en 2015, à Paris.

Depuis maintenant 4 ans, j’ai la chance de participer aux travaux du conseil d’administration du Fonds pour les soins palliatifs. J’y ai trouvé des valeurs de travail qui sont proches de mes valeurs de soins :

– de la rigueur sans dogme

– de la bienveillance sans mièvrerie

– une intégrité pure qui n’empêche pas une bonne part de doute …

Ainsi, nous avons eu des échanges riches pour faire progresser les soins palliatifs avec des projets porteurs de sens, avec des équipes soignantes mobilisées, tant dans l’amélioration de la qualité de vie des patients que dans la participation aux débats citoyens autour des enjeux de la fin de vie. Et cela continuera, je le sais !

Le Fonds pour les soins palliatifs est donc à mes yeux une belle aventure, j’étais fière d’y participer… En acceptant d’en prendre la présidence je me sens honorée de la confiance des administrateurs et porteuse d’une réelle responsabilité pour eux, pour ceux qui nous soutiennent ainsi que pour les patients et familles que nous souhaitons aider, sans oublier les équipes soignantes.

J’aurai à cœur d’accompagner au mieux Laetitia Dosne et son équipe dans le déploiement stratégique du Fonds pour les soins palliatifs et dans son changement d’échelle. Je sais que je pourrai toujours m’appuyer sur le Docteur Sylvain Pourchet, nouveau vice-président ainsi que sur les autres administrateurs très engagés également. Tous ensemble, nous continuerons d’entreprendre pour soutenir l’innovation en soins palliatifs.