Témoignage de Laura Mercier : « Il est de notre responsabilité de soutenir toutes ces équipes incroyables qui se battent sans faillir depuis des années. »

 

Laura Mercier soutient depuis plusieurs années l’action du Fonds pour les soins palliatifs. Elle explique les motivations de cet engagement.

Je m’appelle Laura Mercier.  J’ai créé la ligne de cosmétiques du même nom.

Mais bien longtemps avant que je me lance dans cette aventure et lorsque j’étais étudiante en art, j’ai rencontré un homme formidable : Gilbert Desfosses. Depuis il est toujours resté un grand ami. J’ai une profonde admiration pour sa ténacité dans la création et l’évolution des soins palliatifs en France au sein des hôpitaux.

Quand je suis partie aux Etats-Unis et que j’ai eu l’opportunité de pouvoir faire un don annuel au Fonds pour les soins palliatifs par le biais de ma société, il m’a semblé tout naturel de le faire.
L’action du FPSP me semble importante et évidente.

Par le passé, j’ai été malheureusement témoin du manque de support et d’organisation autour des personnes malades graves et/ou en phase terminale, en particulier en ce qui concernait la gestion de la douleur.
Le simple fait que des centres organisés pour les soins palliatifs existent aujourd’hui dans beaucoup d’hôpitaux est capital pour une meilleure prise en charge. Ceux qui n’en n’ont pas peuvent faire appel à des équipes mobiles de soins palliatifs et là encore c’est une grande réussite.
Néanmoins, il me semble qu’il y a encore trop de réticences dans certaines structures hospitalières à intégrer la médecine palliative, sans doute par manque de budget, mais parfois aussi par manque de conviction ! 

On parle de support, d’accompagnement bien sûr physique et psychologique. Mais la prise en charge et l’accompagnement en soins palliatifs, c’est aussi le quotidien avec la rencontre d’artistes, la musique, la sophrologie, la socio-esthétique, etc. 
Dans certains hôpitaux, il est possible aussi d’organiser des lieux de repos et de rencontres avec la famille, notamment lorsque les personnes malades sont en phase terminale.

Il est crucial de continuer à développer les soins palliatifs en France. Il est de notre responsabilité de soutenir toutes ces équipes incroyables qui se battent sans faillir depuis des années.

C’est pourquoi je considère que le rôle du Fonds pour les soins palliatifs, depuis 10 ans maintenant, est vraiment important. Il permet de soutenir les équipes soignantes dans leurs projets qui contribuent à améliorer la qualité de vie des personnes malades et de leurs proches. De plus, le Fonds pour les soins palliatifs fédère et rassemble des acteurs du monde économique et de la santé pour travailler ensemble et promouvoir le développement de projets de soins palliatifs. C’est une belle réussite et il faut continuer, nous entreprises, de soutenir leur action.