Les soins de confort en soins palliatifs : ce n’est pas du luxe, c’est VITAL !

Les soins de confort et de bien-être désignent l’ensemble des soins non médicamenteux visant à améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches, notamment en soins palliatifs. Ils sont un élément important de la prise en charge thérapeutique globale et pluridisciplinaire des patients.

Qu’est ce qu’un soin de confort et de bien-être en soins palliatifs ?

Aussi appelés approches complémentaires, les soins de confort et de bien-être en soins palliatifs sont des soins particuliers, destinés à améliorer la qualité et le confort de vie d’un patient et de ses proches. Ils s’inscrivent dans le projet de vie et de soin individualisé des patients pris en charge en soins palliatifs, projet régulièrement réévalué pour tenir compte de l’évolution de la maladie.
Multiples et hétérogènes, ils peuvent être regroupés par catégorie :
– les approches à visée thérapeutique (art-thérapie, soin biographe) ;
– les approches à visée culturelle (musique, danse, clowns, atelier d’écriture) ;
– les techniques de stimulation cognitive (ateliers mémoire) ;
– les techniques de stimulation sensorielle (aromathérapie, luminothérapie, balnéothérapie, toucher-massage, socio-esthétique, etc.).

 

Des approches complémentaires variées

Activité physique adaptée, art-thérapie, balnéothérapie, biographie hospitalière, clowns d’accompagnement, espaces Snoezelen, hypnose médicale, réflexologie plantaire, socio-esthétique, sophrologie, toucher-massage, etc.
Nombreuses sont les soins de confort et de bien-être et autres approches complémentaires permettant d’accompagner la personne malade et ses proches tout au long de l’évolution de la maladie et jusqu’au décès ! Dispensées par des professionnels formés, elles sont proposées et jamais imposées, en fonction de l’état de santé du patient, de ses capacités, ses envies, ses centres d’intérêts, etc. Elles prennent la forme de séances individuelles (dans les chambres) ou collectives (dans les espaces communs). Elles peuvent également être proposées aux proches aidants.
Suivant leur spécificité, elles ont pour objectif de :
– favoriser le bien-être des personnes malades, une meilleure qualité de vie, un plus grand confort au quotidien,
– stimuler les échanges, la communication, l’expression des émotions,
– prévenir l’isolement social, en améliorant le vivre ensemble, le lien social et familial, la relation avec les soignants,
– apporter des moments de joie, de plaisir, d’humour, de rêve, d’évasion, de création, pour les patients, leurs proches ainsi que les soignants,
– diminuer les troubles du comportement (agitation, agressivité, apathie, cris, etc.), les troubles psychologiques (angoisses, dépression, etc.), la douleur, le recours à des traitements médicamenteux,
– préserver les capacités restantes (mémoire notamment, mobilité),
– renforcer l’estime de soi,
– faciliter la prise en charge et l’accompagnement de la personne malade en soins palliatifs.

 

Découvrez les projets en soins de confort et de bien-être accompagnés par le FPSP

Le Fonds pour les soins palliatifs s’attache à initier, soutenir, accompagner et déployer de nombreux projets d’approches complémentaires visant à améliorer la qualité de vie des personnes en soins palliatifs et de leurs proches aidants.

L’art-thérapie

Définie comme l’exploitation du potentiel artistique dans une visée humanitaire et thérapeutique, l’art-thérapie concerne l’art en médecine et s’adresse principalement aux personnes gravement malades qui souffrent de troubles de l’expression, de la communication, de la relation.
L’art-thérapie, qu’elle soit à dominante de musique ou d’arts plastiques, replace les personnes malades prises en charge et accompagnées en soins palliatifs en situation d’acteur,
Le FPSP accompagne 3 projets d’art-thérapie : la musicothérapie à l’unité de soins palliatifs du Centre hospitalier de Douarnenez, avec Cécile Fourage ; les arts plastiques et instruments de musique atypiques à l’unité de soins palliatifs du Centre hospitalier de Bligny, avec Sabine Deprez ; les arts plastiques et la musicothérapie au service de soins de suite et de réadaptation de l’hôpital Arthur Gardiner, à Dinard.

À Découvrir : Art thérapie].

 

La biographie hospitalière

La biographie hospitalière consiste à proposer à des personnes gravement malades de faire le récit de leur histoire et de recevoir gracieusement le livre de leur vie relié dans les règles de l’art.
Cette démarche agit en transversalité et bénéficie aussi bien aux personnes malades qu’à leurs proches et aux soignants.

« Inviter le narrateur à faire le récit de sa vie, c’est l’inviter à donner de la cohérence, de l’unité et du sens à sa vie. » Paul Ricœur.

À Découvrir : Biographie hospitalière].

 

Le clown d’accompagnement

Les clowns hospitaliers sont surtout connus dans les services de pédiatrie. La compagnie du Bout du nez a développé en France la démarche du Clown d’accompagnement qui vient répondre à des besoins dans l’accompagnement des personnes âgées dépendantes et des personnes en grande fragilité.
Sans fonction thérapeutique, les clowns sont des personnages relationnels qui rencontrent des personnes et participent à un moment de leur vie dans l’instant présent. Ils se positionnent dans le soin relationnel.

« La pratique du Clown d’accompagnement vient compléter les interventions non médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer dans le domaine de l’art-thérapie et s’intègre à la prise en soin globale du résident, en particulier au stade le plus sévère de la maladie où la communication est essentielle pour prévenir les troubles du comportement. Cette action s’adresse aux personnes ayant les plus grandes difficultés de communication, et avec qui il est le plus compliqué de garder le contact que ce soit pour l’entourage ou pour les professionnels. »
Dr Aliaga, médecin coordinateur, Ehpad de Graulhet

Le FPSP accompagne la démarche du clown d’accompagnement dans un Ehpad et dans une unité de soins palliatifs

À Découvrir : Clown d’accompagnement].

 

Des espaces bien-être en EPHAD

Des espaces bien-être sont aménagés en Ehpad, spécialement pour proposer aux résidents des lieux de détente et de relaxation.
Certains Ehpad s’inspirent des espaces Snoezelen, avec lumière tamisée et musique douce, pour proposer des bains de balnéothérapie qui permettent de procéder à des soins en profondeur sans douleurs associées.
Balnéothérapie et espaces de type Snoezelen nécessitent de former les équipes à leur utilisation, et d’autant plus quand des huiles essentielles sont utilisées pour un plus grand confort des résidents.
La création de tels espaces alliant soins, confort et bien-être est l’opportunité de sensibiliser les équipes à la démarche palliative.
Le FPSP accompagne le groupe ADEF Résidences dans ce sens.

À Découvrir : Espace bien-être en EPHAD].

 

L’hypnose médicale

Ni magie, ni gadget, l’hypnose est un véritable outil thérapeutique. Reconnue comme une technique médicale par l’Ordre des médecins depuis 2005, l’hypnose médicale permet notamment d’abaisser le seuil de la douleur et de diminuer les doses de médicaments prescrits, et, ainsi, d’augmenter le confort et le bien-être du patient. Sa pratique module certaines zones spécifiques du cerveau (ce qui a été objectivé par l’imagerie cérébrale). Elle permet, en travaillant sur l’imaginaire via des jeux mentaux (déplacement de la douleur vers une autre partie du corps, dépôt d’un anesthésique virtuel, etc.), de réduire les connexions des nerfs périphériques responsables de la perception de la douleur. L’hypnose a démontré son efficacité dans les douleurs aiguës ou chroniques, en particulier celles qui sont provoquées par les soins, l’accouchement ou les cancers. Ainsi, l’hypnose permet à une personne de prendre soin d’elle et de développer pour se faire des dispositions internes et comportementales nouvelles.
Le FPSP accompagne 7 réseaux réunis en Fédération qui proposent des séances d’hypnose médicale à domicile.

À Découvrir : Approches complémentaires à domicile].

 

La réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire associe des techniques de massage et de digitopression sur l’ensemble des pieds. Elle est recommandée pour améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique. De nombreux patients atteints de cancer atteste d’une amélioration de leur bien-être, d’une baisse de leur anxiété ainsi qu’une meilleure tolérance des effets secondaires de la chimiothérapie grâce à la réflexologie plantaire.
Agissant également sur le stress, ce soin de confort est particulièrement adapté aux soignants..
Le FPSP accompagne aun réseau qui propose des séances de réflexologie plantaire à domicile et une équipe mobile de soins palliatifs qui proposent ces séances aux membres de son équipe.

À Découvrir : Réflexologie plantaire au service des soignants]

 

La socio-esthétique en soins palliatifs

Il s’agit de la pratique professionnelle de soins esthétiques auprès de populations souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité physique (maladie, accident, vieillesse, etc.), psychique, ou en détresse sociale (chômage, détention, etc.). Depuis 10 ans, cette nouvelle approche complémentaire se développe au sein des services de soins palliatifs ou à domicile. Véritable parenthèse de douceur et de bien-être, ce soin de confort permet aux personnes gravement malades de se concentrer sur elles-mêmes, non plus par le simple prisme de la maladie, mais de retrouver leur identité globale, de revaloriser leur image et de favoriser le contact social.

Le FPSP accompagne 8 réseaux (dont 7 réunis en Fédération) qui proposent des séances de sophrologie à domicile.

À Découvrir : Approches complémentaires à domicile].

 

Les soins de confort à domicile

Les soins de confort et de bien-être à domicile s’adressent aux patients et à leur proche aidant. Offerts par un réseau de soins palliatifs, ils ont pour but premier d’améliorer la qualité de vie des personnes gravement malades et de leurs proches. Mais ils visent également à équilibrer l’offre de soins ville/hôpital et à réduire l’inégalité d’accès aux soins. La difficulté de ces projets est de trouver suffisamment d’intervenants de sorte à couvrir le plus possible l’étendue géographique et de minimiser les frais de déplacement.
Le FPSP accompagne 8 réseaux (dont 7 réunis en Fédération) et une HAD pour offrir à domicile des séances de :
– activité physique adaptée (en groupe, proche du domicile)
– hypnose médicale
– musicothérapie (en groupe, proche du domicile)
– réflexologie
– sexothérapie
– socio-esthétique
– sophrologie
– toucher-détente

À Découvrir : Approches complémentaires à domicile].

 

La sophrologie

La sophrologie a pour finalité d’améliorer la qualité de vie et le bien-être en permettant de gérer les peurs, le stress, l’angoisse et les tensions. Elle développe un état de conscience serein afin de créer une harmonie du corps et de l’esprit par la respiration. Cette technique est tout spécialement employée par les sportifs et les athlètes de haut niveau avant les compétitions.
Dans le cadre des soins palliatifs, la pratique de la sophrologie permet de « suspendre » pour un moment le temps de la maladie en permettant à la personne malade de se réapproprier son corps et de faire baisser tensions et effets secondaires de la maladie. Un soin de confort efficace pour atténuer la souffrance.
Le FPSP accompagne 8 réseaux (dont 7 réunis en Fédération) qui proposent des séances de sophrologie à domicile.

À Découvrir : Approches complémentaires à domicile].

 

Le toucher-massage

Il s’agit de la maîtrise des différentes techniques corporelles à visée de bien-être (massage bien-être et relaxation par le toucher) ayant pour but le confort physique et/ou émotionnel de la personne rendue vulnérable la maladie, le stress, la douleur, l’âge ou un handicap.

“ La personne malade perçoit son corps plus agréablement […], son niveau de stress diminue.”

Le toucher-massage prend ainsi place au cœur des soins par ses effets thérapeutiques et ses bénéfices physiques, psychologiques et émotionnels. La personne malade perçoit son corps plus agréablement et en est plus consciente, son niveau de stress diminue.
Les effets sont mesurés par une évaluation verbale et non verbale couplée avec des paramètres cliniques observables qui font l’objet d’une traçabilité dans le dossier de soin.

À Découvrir : Le toucher massage en soins palliatifs].