Si j’ai découvert le travail du Fonds pour les soins palliatifs par le biais d’un ami proche, son action a tout de suite fait résonance à ma propre expérience d’accompagnement des personnes en fin de vie. En décembre 2012, j’ai perdu mon grand-père maternel dont j’étais très proche et les mois qui ont conduit à son départ ont été très douloureux pour lui et pour toute notre famille. Le deuil de mon grand-père m’a profondément questionné sur le rapport de notre société avec la mort, la souffrance et le départ des personnes qui nous sont proches. Je soutiens donc pleinement l’action du Fonds pour les soins palliatifs qui permet de redonner toute sa dignité aux derniers instants de ceux qui nous quittent. J’ai choisi le don mensuel car je pense qu’un projet comme celui du  Fonds pour les soins palliatifs se soutient dans la durée. Je soutiens de même d’autres projets qui me tiennent à cœur, même s’il m’arrive de faire des dons ponctuels.