Témoignage d’Augustin de Romanet sur l’action du FPSP

Augustin de Romanet, Président-directeur général du groupe ADP

Le groupe ADP est heureux de soutenir l’action du Fonds pour les soins palliatifs car celui-ci remplit une mission importante pour développer des soins encore trop peu pratiqués : promouvoir et diffuser des pratiques de soins palliatifs est extrêmement précieux pour les bénéficiaires, mais leur existence et la maîtrise de leur technique sont encore trop peu connues.

Le soin palliatif est un « enfant abandonné » des pratiques médicales dans beaucoup d’établissements, voire de régions, tant il se situe aux franges des grandes avenues des thérapies médicamenteuses traditionnellement enseignées dans les facultés de médecine.

La souffrance extrême, qu’elle concerne une personne en fin de vie ou un adolescent gravement atteint, est trop souvent cachée, ignorée, quand elle n’est pas honteuse. L’offre de soins palliatifs est souvent insuffisante, ce qui conduit à ce que leur demande ne soit pas révélée et ne s’exprime pas.

C’est précisément parce qu’elle développe l’offre, révèle la demande et réalise un appariement qui aboutit à réduire les souffrances des malades que l’action du Fonds pour les soins palliatifs est originale et remarquable.

Soucieux d’inscrire son action de mécénat dans des actions concrètes qui améliorent en profondeur la vie de nos concitoyens, le groupe ADP a identifié cette action comme répondant parfaitement à ses critères : une action efficace et essentielle dans un domaine encore à l’écart des grandes mobilisations médiatiques et des financements publics. Je ne peux qu’encourager toutes les entreprises soucieuses de contribuer à améliorer la vie de nos concitoyens à nous rejoindre dans ce soutien.